Maillage de sites

Définition :

Une linkwheel est un réseau de sites liés entre eux. On distingue plusieurs types de ces "roues". Une roue peut contenir plusieurs niveaux, qui s'ajoutent à la périphérie. Au centre du cercle (la roue), on trouve le "moneysite", c'est à dire le site qui va bénéficier de la popularité que vont entraîner tous les liens pointant, directement ou indirectement, vers lui. Une linkwheel a donc pour objectif de transmettre de la popularité, au moyen des liens hypertextes, de n sites vers un seul site.

Mise en pratique :

La roue peut être constitué de 3 sites pour commencer par un exemple simple.

Appelons-les site A, site B et site C.

Le but de cette roue est de faire apparaître un site D le plus haut possible dans la première page de résultat de Google, avec les mots clés "référencement créatif" par exemple. La méthode consiste donc à créer des liens de nos 3 sites constituant la roue, qui dirigent l'internaute (et le robot des moteurs de recherche) vers D. Pour que le cercle soit fermé, un peut donc imaginer le schéma suivant : A --> B --> C --> A.

Il est également possible de créer des liens depuis chaque site de la roue vers D :

A --> B, A --> D, B --> C, B --> D, C --> A, C --> D

D'un point de vue mathématique, cela fait plus de liens vers D. Seulement en matière de référencement ce calcul n'est pas valable, car les algorithmes des moteurs voient plus loin que cette simple addition. Le fait que chacun de ces sites soit lié à D va même risquer d'être défavorable à l'ensemble. Alors les SEO répartissent le maillage de la roue de façon à ce que les sites ne soient pas tous connectés de la même façon, et que la répartition des liens ne suive pas une logique systématique.

Quel est l’avantage d'une linkwheel ?

La roue joue un rôle de fusible. En cas de référencement risqué, c'est à dire en établissant des liens pouvant être sanctionnés par Google et finissant par pénaliser le site, c'est la roue qui subit la sanction mais pas directement le moneysite, même s'il s'avère que des dommages collatéraux sont toujours possibles. C'est d'ailleurs pour cela que de nombreux référenceurs établissent des stratégies de linkwheel sur plusieurs niveaux, par strates. On peut alors se représenter le schéma comme un ensemble de routes dentées comme sur le pignon d'un vélo de course. Lors de ce genre de déploiement de réseaux à multiples niveaux complexes, on parle souvent de Mininet ou encore de Butterfly.

Pourquoi les réseaux sont tombés avec Google Panda ?

Les roues peuvent être fermées ou rester ouvertes, mais à partir du moment où un ensemble de sites liés entre eux pointent vers une même cible, la parentalité est établie. Et lorsque les liens sont créés de façon automatique à partir de ces roues, Google considère qu'il y a manipulation de son algorithme de classement. Il y a alors une sanction sous forme de dévalorisation des sites constituants la roue, qui sont pénalisés et ne transmettent plus ou très peu de popularité au moneysite. Du coup, tout l'intérêt de cette savante construction s'évapore comme neige au soleil.

Destock Me ! vous propose de vous débarrasser de vos roues éventées et démantelées par Google !

Linkwheels en stock

Vous possédez un réseau de sites de communiqués de presse qui s'est fait pénaliser par le filtre Panda ? Des gigas entiers de billets de blogs publiés sur des WPMU et remplis de contenus dupliqués, de textes spinnés sur plusieurs niveaux et néanmoins illisibles car résultant d'un MasterSpin réalisé avec les pieds, de contenus volés sur internet et agrégés sur des plateformes communautaires ?

Venez publier vos adresses URL ici et confiez-nous vos sites afin qu'ils reposent en paix et à jamais dans notre grenier à CP. Avec le temps, la poussière les recouvrira comme de vieux bibelots et vous pourrez les ressortir de l'oubli au nez et à la barbe de la sandbox de Google puisque les noms de domaines ne seront plus indexés dans les bases de données des datacenters !